Réunion du Conseil provincial du vendredi 4 septembre 2020 en vidéoconférence.

J’ai eu le plaisir de présider la réunion du Conseil provincial qui s’est déroulée ce vendredi  4 septembre 2020, à 9H30 via la plateforme ZOOM.

En effet, et ce en vertu de la décision du Collège provincial du 26 août 2020 telle que prévue par l’arrêté du Gouvernement wallon du 30 avril 2020.

En cette séance de rentrée de nombreux dossiers étaient à l’ordre du jour.

Pour mémoire, les séances du Conseil provincial sont publiques  hormis les décisions qui concernent des personnes ou font l’objet d’une décision contraire et pour lesquelles le huis-clos est de mise.

La séance était donc diffusée en direct sur le site internet. Vous pouvez en écouter les débats via le lien ci-dessous :

https://www.province.namur.be/conseil-live#

Voici un bref résumé des dossiers qui ont été abordés :

Domaine de Chevetogne – Création d’une régie provinciale ordinaire

À l’instar du Château de Namur qui constitue en soi un modèle de réussite, le domaine de Chevetogne deviendra une régie ordinaire provinciale à partir du 01/01/2022. L’enjeu de la métamorphose est double. Elle permettra de disposer d’une vision claire de l’ensemble des dépenses et recettes. Elle permettra également de simplifier et de moderniser la gouvernance en favorisant plus encore la délégation et la responsabilisation du management grâce à un plan de gestion renouvelable tous les trois ans.

Convention entre la Province et le Fonds Félicien Rops (Thozée)

En approuvant la convention concernant les activités territoriales 2019-2022 entre la Province de Namur et le fonds Rops ASBL, le Conseil provincial donne au musée Rops les moyens d’intensifier ses collaborations avec le château de Thozée. Ce château implanté majestueusement dans la commune de Mettet fut la résidence de campagne de Félicien Rops. Il y recevait ses amis (Baudelaire, entre autres) et s’y consacrait à sa passion pour la botanique.

La convention poursuit un double objectif : accroître et diversifier l’offre culturelle autour de l’œuvre de Rops, d’une part ; permettre au musée une visibilité en dehors de la ville de Namur par une décentralisation pérenne de ses activités, d’autre part.

Plan H(umain) – Adoption de deux règlements et mise en œuvre de la mesure visant au maintien du soutien aux événements culturels annulés

Mû par la volonté de se positionner comme un acteur public de proximité agissant là où les besoins des secteurs ne sont pas ou peu rencontrés par les autres niveaux de pouvoir, soucieux d’agir en tout lieu où son action est nécessaire, le Conseil provincial a procédé à l’adoption des règlements encadrant deux mesures spécifiques du Plan H.

Le premier règlement régit les demandes des professionnels du spectacle ayant subi une perte de  revenus durant la crise Covid-19. Pour rappel, cette aide est plafonnée à 1 000 € par demandeur.

Le second porte, pour sa part, sur le financement des acteurs médico-sociaux ayant dû faire face à des dépenses exceptionnelles pendant la crise sanitaire. Cette aide est plafonnée à 2 500 € par association.

Le Conseil provincial a également pris connaissance des décisions prises par le Collège provincial dans le cadre de la mise en œuvre du Plan H. Il  prévoit entre autres le soutien au monde culturel et aux organisateurs d’événements culturels par le maintien des subsides octroyés aux organisateurs qui en ont fait la demande dans le cadre des événements qui ont dû être annulés suite à la pandémie. C’est ainsi que plusieurs ASBL telles que Folknam, Bear Rock, Verdur Rock et Saint Louis Rock Festival ont bénéficié du subside provincial destiné à couvrir en partie les frais de fonctionnement qu’elles ont été amenées à engager.

Kikk Festival 2020 – Convention de partenariat

Le Kikk Festival est devenu, au fil des années, un acteur incontournable du secteur digital et de la création culturelle et numérique en Région wallonne – et de Namur en particulier. L’édition de cette année s’organisera du 5 au 8 novembre prochain, en partie au Delta. Le Conseil provincial a effectivement décidé de soutenir l’événement, notamment par la mise à disposition des salles du Delta et  l’octroi d’une subvention complémentaire pour un montant total avoisinant les 25 000 €.

DVC/ESPA/MAP – Approbation des procédures de marché

Lors de sa séance du jour, le Conseil provincial a approuvé une série de procédures de marché. L’un de ces marchés concerne la réalisation de caillebotis au sein de la zone humide du caravaning du domaine provincial de Chevetogne (DVC). Les salons de coiffure mis à disposition des élèves de l’École secondaire provinciale d’Andenne (Espa) vont également faire l’objet d’une cure de jouvence. Ça se concrétise également de plus en plus du côté de la maison administrative provinciale (Map), avec l’approbation de la procédure de marché relatif aux aménagements intérieurs.

Haute École de la Province de Namur – Organisation de certificats complémentaires

La Haute École de la Province de Namur (HEPN) participe à l’organisation de certificats interuniversitaires en phase avec l’évolution de la société et en lien direct avec l’agronomie, la santé et l’économie qui constituent ses domaines de prédilection. Ces certificats visent à renforcer l’offre de formation en ciblant un public déjà actif professionnellement et en demande d’approfondir ses connaissances. Le dispositif s’inscrit par ailleurs dans une logique de collaboration promue par le pôle académique namurois (Pan) qui regroupe toutes les universités et hautes écoles présentes sur le territoire.

Différentes conventions ont reçu l’approbation du Conseil provincial.

C’est le cas pour l’organisation, durant l’année scolaire 2020-2021, du certificat inter hautes écoles en sciences forestières. Il s’adresse aux bacheliers en agronomie et le fruit d’une étroite collaboration entre la Haute École provinciale de Hainaut-Condorcet (HEPH-Condorcet), la Société royale forestière belge ASBL (SRFB) et la Province de Namur (HEPN).

C’est le cas encore pour le certificat inter université et haute école en accompagnement de la grande précarité qui sera proposé à partir de 2021. Organisé en co-diplomation avec la Haute École de Namur-Liège-Luxembourg (HENALLUX), l’université catholique de Louvain (UCL) et l’université de Namur (UNamur), il vise à répondre à des demandes de professionnels de l’action sociale et de la santé qui font état de difficultés, d’échecs ou d’impasses lors de prises en charge particulièrement complexes vécues par des publics spécifiques.

C’est le cas, enfin, pour la formation complémentaire en développement durable, coorganisée par l’institution provinciale et l’UNamur, qui en assure la coordination. La réédition, pour la quatrième fois, de cette formation certificative multidisciplinaire est un signe tangible que la Province de Namur entend amplifier son engagement en matière de développement durable.